Quelles étapes pour l’achat d’une maison ou d’un appartement

Investir dans un bien immobilier, que ce soit pour ensuite le louer ou l’habiter, ne s’organise pas à la légère. De la même manière, que vous soyez primo accédant ou non, différentes étapes sont absolument incontournables lors du processus d’achat d’un appartement ou d’une maison.

Quelle est votre capacité financière, pour acheter une maison ou un appartement ?

Et oui, c’est la toute première chose sur laquelle il convient de se pencher… Le budget. Sous quelles modalités pouvez-vous envisager un achat immobilier, et à quelle hauteur. Pour savoir précisément de combien vous pouvez disposer, en vue d’acheter une maison ou un appartement, il vous est possible de contacter votre banque, ou un courtier. Un rendez-vous avec l’un ou l’autre s’organise en peu de temps, et vous êtes en mesure d’avoir rapidement une idée de vos capacités d’emprunt…

Que recherchez-vous précisément comme bien immobilier ?

Ce questionnement coïncide avec de nombreux points. Ce sont en effet différents paramètres, qui vont vous permettre d’affiner votre sélection. Quels sont vos besoins (ou ceux de vos potentiels futurs locataires) ? Préférez-vous une maison, un appartement ? Un bien dans lequel il n’y a plus qu’à poser les valises ? Concédez-vous à effectuer autrement de petits ou gros travaux ? Avez-vous besoin d’un garage, d’un parking ? Un quartier ou un secteur vous plaît davantage qu’un autre ?

Sans surprise : plus vos besoins sont ciblés, plus vous gagnerez de temps ! Cela va sans dire qu’un zeste de flexibilité de votre part est évidemment un plus, car les bonnes surprises peuvent toujours frapper…

achat maison biarritz

Entamez les recherches et investiguez au maximum avant de visiter les biens immobiliers…

Tous les canaux de diffusions seront vos amis, durant cette phase de recherches. Que vous fassiez appel à un mandataire immobilier, une agence immobilière, ou que vous fassiez fonctionner le bouche à oreille : les recherches préalables aux visites d’achat de maisons ou d’appartements sont longues ! Les annonces immobilières sur internet, sont elles aussi source de longs remue-méninges, car pour éviter d’aller visiter inutilement des biens immobiliers, il faut absolument tout scruter à la loupe.

Chaque détail compte, notamment lorsqu’il s’agit des photos présentées dans les annonces immobilières. La perspective, la luminosité, les revêtements des murs, les sols, etc.

Soyez par ailleurs très vigilants face aux biens concernés par la Loi Carrez.

Avant de visiter un bien immobilier : d’autres détails sur lesquels s’informer

L’anticipation est le maître mot de tout investissement. Cela est d’autant plus vrai en matière d’immobilier.

Quel est le montant de la taxe foncière du bien que vous souhaitez visiter ?

Qu’en est-il du Plan Local d’Urbanisme de la commune dans laquelle la maison ou l’appartement que vous aimeriez voir ? Cet aspect peut revêtir une importance cruciale, à fortiori si vous envisagez de faire des travaux d’extension, de surélévation ou de modifications importantes de l’existant.

Vous êtes conquis(e) par votre visite d’appartement ou de maison ? Proposez une offre d’achat !

Cette étape est plutôt simple à réaliser. L’offre d’achat d’un bien immobilier doit prendre la forme d’un document dans lequel doivent être mentionnés :

  • Les coordonnées du vendeur, ainsi que les vôtres
  • L’adresse du bien ainsi que sa description
  • Vos conditions de financement et le prix auquel vous souhaitez acheter ce bien

Ce document peut comporter d’autres points, notamment la période durant laquelle votre proposition reste d’actualité. Si au terme d’un certain temps, le vendeur ne se manifeste pas, la proposition devient caduque.

Certains vendeurs frileux demandent des niveaux supérieurs de garanties. Vous pouvez dès lors joindre à votre proposition d’achat, les documents qui reprennent vos simulations de financement. De même, un courrier manuscrit (mettant en relief vos motivations à acheter le bien) est toujours une corde de plus à votre arc…

Avant de proposer votre offre d’achat, et si vous faites une offre inférieure au prix annoncé, tâchez d’être lucides... Effectivement, il se peut que la maison ou l’appartement que vous avez choisi, ne soit pas surévalué en termes de prix. C’est en cela qu’il vaut mieux ne pas être trop gourmand(e), car d’autres acheteurs pourraient faire une offre sans aucune négociation.

Indispensable lors de chaque transaction immobilière : le notaire

Les services d’un notaires sont indissociables de tout acte de transfert de propriété d’un bien immobilier. C’est ce professionnel qui est chargé d’authentifier l’acte de vente, puis de le publier. C’est également auprès du notaire qu’il est judicieux de se pencher au moment de la rédaction du compromis de vente. N’hésitez pas à solliciter votre notaire de famille, si vous en avez un. Dans le cas contraire, consultez vos proches. Ceux ci auront forcément, de près ou de loin, un notaire auprès duquel vous pourrez vous adresser. La plupart des transactions immobilières induisent que le notaire du vendeur n’est pas également celui de l’acheteur. Cela ne se vérifie toutefois pas toujours, lorsque l’on procède à des transactions immobilières au sein d’une même famille.

Protégez l’achat de votre maison ou de votre appartement

La période comprise entre la signature du compromis de vente et la signature de l’acte de vente, est synonyme de plusieurs vérifications.

Si vous achetez une maison individuelle, peu de formalités vous attendent. Hormis l’observation rigoureuse des diagnostics (remis par le vendeur), et un éventuel rendez-vous avec le service d’urbanisme de la ville/commune où se situe la maison, vous devriez être tranquille(s). Ce genre d’entrevue vous concerne si vous émettez la possibilité de faire des travaux dans votre bien dans le futur.

Si en revanche vous achetez un appartement, qui plus est en copropriété, il est de votre devoir d’analyser sous toutes les coutures le règlement de la copropriété. Vous devrez par ailleurs vous pencher sur les diagnostics de votre bien, et de l’immeuble dans lequel il se trouve. Enfin, les trois derniers procès verbaux d’Assemblée Générale de la copropriété doivent vous avoir été remis. Ces derniers doivent être étudiés par vos soins.

Le délai de rétractation après la signature de la promesse de vente

Vous pouvez vous rétracter sous une période de dix jours, une fois la promesse de vente signée. Ou le compromis, selon ce qui a été déterminé.

Cet avant contrat matérialise les conditions de la vente du bien immobilier. Il marque aussi le premier versement que vous devez réalisez. Ce versement s’élève à environ 5% du prix du bien.

Débloquez les fonds pour financer votre achat immobilier

À partir du moment où vous avez signé votre compromis de vente, un délai de deux mois vous est imparti pour financer votre achat. Le choix de l’organisme financier, et des interlocuteurs vous revient totalement ! En reprenant vos simulations de financement, il y a fort à parier que vous parveniez à obtenir les fonds nécessaires très rapidement.

L’achat de votre maison ou de votre appartement : officialisé au moment de la signature de l’acte authentique de vente, chez le notaire

Au moment de la signature de l’acte authentique, vous devez verser ses honoraires au notaire, ainsi que vous acquitter de montant du prix du bien.

Les clés du bien immobilier sont à vous… C’est le moment d’emménager !

Si vous n’avez pas de travaux (petits ou grands) à effectuer avant d’emménager ou de louer votre bien, profitez de cet agréable sentiment qui vous dit que vous êtes propriétaire et heureux(se) !

Articles récents
Rédiger une annonce immobilière

Vous êtes en passe de vendre ou de louer votre bien immobilier ? L’une des premières étapes dans ce processus, consiste en la rédaction d’une