Conseils immobiliers pour les jeunes actifs

Acquérir son propre bien immobilier, c’est le rêve de beaucoup de personnes. Mais aujourd’hui, cela est-il permis à tout le monde ? Les démarches peuvent paraître compliquées pour les jeunes actifs qui souhaitent acquérir leur premier bien. Il est donc important pour eux de connaître toutes les formalités. 

immobilier pour les jeunes 

Ne pas se précipiter et bien préparer son projet en amont

Un projet immobilier se prépare minutieusement. En premier lieu, il est conseillé de faire estimer sa capacité d’emprunt afin de connaître son budget avant même de consulter les biens disponibles sur le marché, cela évite déjà les mauvaises surprises, mais cela évite aussi de perdre du temps inutilement.

Ensuite, il est nécessaire d’effectuer plusieurs visites immobilières. En effet, en ne réalisant qu’une visite d’un bien, il est difficile d’observer tous les détails du bien. De plus, plusieurs visites de biens différents permettent aussi d’effectuer des comparaisons pour faire ressortir les points négatifs et les points positifs de chaque bien.

Se renseigner sur le quartier dans lequel on sera amené à vivre pendant un certain temps est primordial avant de s’engager. Un mauvais environnement pourra atténuer les qualités du bien qui paraissait pourtant parfait au départ.

Il est également très important de bien estimer les travaux à prévoir si le bien en nécessite. Il peut être dangereux de se lancer dans l’achat d’un bien avec travaux sans connaître le montant total des travaux. Le budget pourrait être dépassé et il y a un risque de se retrouver dans une mauvaise impasse.

Ne pas négliger les aides externes

  • Les aides de l’État et de collectivités

Beaucoup de jeunes actifs passent à côté de certaines aides qui peuvent être octroyées par l’État ou les collectivités par manque d’information. Cela peut être des prêts à taux avantageux ou même des programmes dédiés aux primo-accédant. Les informations sont facilement consultables sur le site de la région, du département ou de la commune de résidence.

  • Les aides pouvant être octroyées par l’employeur

Les entreprises privées de plus de dix salariés peuvent faire bénéficier d’un prêt action logement (PAL), il s’agit de l’ancien crédit 1% logement.

Connaître les règles qui doivent être respectées pour obtenir un prêt immobilier :

Depuis le 1er janvier 2022, les règles d’octroi des crédits immobiliers ont été durcies et rendent l’accès à la propriété plus compliqué pour les jeunes propriétaires ou les ménages les plus modestes. Les banques doivent s’assurer que les nouveaux emprunteurs respectent bien 3 critères :

  • Le taux d’effort

Celui-ci ne doit pas être confondu avec le taux d’endettement, qui lui est calculé à partir d’une mensualité de remboursement précise par rapport aux revenus.

Le taux d’effort défini la capacité maximum de remboursement auquel un emprunteur peut faire face. On prend en compte ses revenus et ses charges pour en calculer le reste à vivre.

Le calcul est simple : (total des charges mensuelles : logement, crédits en cours, charges locatives, assurances, impôts…etc.) / (revenus mensuels net avant impôt) x 100. Le résultat de ce calcul se définit en pourcentage (%).

  • La durée d’endettement

Autrefois soumise à l’appréciation des banques, la durée d’endettement maximum sera à partir du 1er janvier 2022 plafonnée à 25 années. Avec une possibilité d’augmenter de deux ans si le prêt présente un différé d’amortissement, notamment en cas d’importants travaux de rénovation.

  • Le taux d’intérêt maximum autorisé

Historiquement bas et bien loin des taux d’intérêt connus il y a quelques dizaines d’années, ceux-là varient d’une banque à une autre. Un véritable casse-tête pour les consommateurs qui décident parfois de faire la chasse au taux le plus bas. 

Les banques resteront soumises aux règles qui concernent le « taux d’usure ». Celui-ci étant calculé par la Banque de France et correspond au taux maximum que les banques sont autorisées à mettre en place lorsqu’elles accordent un crédit. Cette disposition a pour but de protéger les emprunteurs d’éventuels abus.

  • La prise en compte de l’épargne dans l’étude des demandes de prêt

Certaines banques portent beaucoup d’attention sur l’épargne des emprunteurs avant l’octroi d’un prêt immobilier.

N’ hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations.

Articles récents
crédit immobilier jeunes actifs
Conseils immobiliers pour les jeunes actifs

Acquérir son propre bien immobilier, c’est le rêve de beaucoup de personnes. Mais aujourd’hui, cela est-il permis à tout le monde ? Les démarches peuvent paraître