Quel avenir pour le marché immobilier ?

Le marché de l’immobilier a connu de véritables bouleversements suite à la pandémie mondiale de Covid 19. Les pratiques ont changé et de nombreuses solutions ont été recherchées afin de dynamiser un secteur immobilier bien chahuté. Quelle analyse pouvons-nous faire du marché immobilier actuel, et quel avenir pouvons-nous lui prédire ? Décryptage à suivre.

Paris connaît une baisse des prix de l’immobilier

Même si cette baisse est en quelque sorte anecdotique, constater une baisse des prix sur le marché de l’immobilier parisien est une première depuis longtemps.

Les taux d’intérêt ont tendance à être relativement bas

Même si le taux d’endettement est lui toujours passé scrupuleusement au crible, les taux d’intérêt ont baissé (moyenne d’environ 1,15%). Cet élément a permis à certaines personnes d’accéder à la propriété, malgré une situation économique globale très inédite.

Emprunter plus facilement de l’argent pour acheter un bien immobilier

Plusieurs mesures (d’ordinaire très restrictives) ont été prises, afin de permettre au plus grand nombre d’acheter dans l’immobilier. Cela afin de ne pas faire dégringoler en flèche le marché immobilier. Ainsi, des crédits étalés traditionnellement sur une durée de 25 ans maximum, ont pu être élargi à une durée de 27 ans. Le pourcentage classique de 33% pour les mensualités d’emprunt a été augmenté de 2% dans certains cas.

Rechercher un bien immobilier dans une ville de taille moyenne : un phénomène de plus en plus fréquent

Sérénité, verdure, vie moins chère, logements plus spacieux… Ce genre de choses qu’une ville moyenne (boudée jusqu’alors) est capable d’offrir aujourd’hui. Les français n’ont plus peur de partir des grandes métropoles pour accéder à une vie plus détendue, mais non moins riche socialement ou culturellement.

Les maisons sont davantage recherchées que les appartements

Ce constat est bien sûr à prendre avec des pincettes, mais il s’avère que les confinements successifs, dus à la pandémie de Covid 19 ont motivé certains ménages à changer d’existence. Un espace extérieur, une vue et un accès direct à de la verdure : tels sont actuellement les critères recherchés dans un bien immobilier par une part grandissante de français.

Le marché de l’immobilier ancien ne fait plus peur

Les biens anciens n’ont pas moins suscité l’intérêt des acquéreurs. Bien au contraire, puisque la perspective d’une rénovation ou de gros travaux n’est pas un facteur dissuasif actuellement. Miser sur un avenir où l’espace et le cachet composent une maison, voilà quelques unes des explications à cet engouement pour l’immobilier ancien…

Le marché de l’immobilier neuf connaît une baisse significative

Cela tient à différents points, mais la baisse de ce marché immobilier neuf fait suite aux reports de certains projets immobiliers. De même, les municipalités ont changé des règles liées aux PLU ou aux permis de construire. D’autre part, les artisans du bâtiment ont eu à reporter de nombreux chantiers. Le cataclysme  du Covid a donc, on le constate en tous points, vraiment désorganisé certains secteurs. Néanmoins, cela laisse une perspective de reprise favorable, car certaines zones tentent de promouvoir l’immobilier neuf.

Grâce à la dématérialisation de services, l’immobilier va retrouver un grand dynamisme

En effet, les visites virtuelles de maisons et d’appartements, ou encore la possibilité de procéder à des actes notariés à distance, sont d’excellentes manières de ne pas freiner les acheteurs. Le domaine foncier est donc susceptible de parvenir à très bien tirer son épingle du jeu. Internet et toutes les technologies digitales n’ont pas dit leur dernier mot en matière d’optimisation du marché de l’immobilier !
Articles récents
crédit immobilier jeunes actifs
Conseils immobiliers pour les jeunes actifs

Acquérir son propre bien immobilier, c’est le rêve de beaucoup de personnes. Mais aujourd’hui, cela est-il permis à tout le monde ? Les démarches peuvent paraître